Les fausses "fosses communes" inventées par Julien Paluku

14/11/2013
14/11/2013

Fin octobre, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, affirmait qu’avaient été trouvées des fosses communes, à Kibumba, dans un secteur contrôlé jusque-là par le M23. Une enquête internationale a été menée pour vérifier ce qu’il en était. Il s’avère quen guise de "fosses communes", s’il y avait bien trois sites, un seul comportait jusqu’à cinq squelettes. Tous étaient particulièrement anciens, jusqu’à "plusieurs dizaines d’années", remontant possiblement à la période 1994-96. De plus, ils semblaient avoir été déplacés et disposés récemment. Ni "fosses communes", ni attribuables au M23, il ne s’agissait que d’un ballon de désinformation. Une manipulation de plus.

PDF - 429.6 ko
Mis en ligne par L’Agence d’information
 14/11/2013
 http://lagencedinformation.com/051-les-fausses-fosses-communes.html
Sauf mention contraire, droits de reproduction et diffusion autorisés selon la licence Creative Commons Attribution BY-SA 4.0

Les habits neufs de l’empire
Guerre et désinformation dans l’Est du Congo

Acheter en ligne (Aviso éditions)


 En savoir plus

PDF 429.6 ko

 _22fosses_communes_22.pdf

Voir aussi

Les fausses "fosses communes" inventées par Julien Paluku

 Fin octobre, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, affirmait qu’avaient été trouvées des fosses communes, à Kibumba, dans un secteur contrôlé jusque-là par (...)

Fin octobre, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, affirmait qu’avaient été trouvées des fosses communes, à Kibumba, dans un secteur contrôlé jusque-là par le M23. Une enquête internationale a été menée pour vérifier ce qu’il en était. Il s’avère quen guise de "fosses communes", s’il y avait bien trois sites, un seul comportait jusqu’à cinq squelettes. Tous étaient particulièrement anciens, jusqu’à "plusieurs dizaines d’années", remontant possiblement à la période 1994-96. De plus, ils semblaient avoir été déplacés et disposés récemment. Ni "fosses communes", ni attribuables au M23, il ne s’agissait que d’un ballon de désinformation. Une manipulation de plus.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 14/11/2013

1998 : Appel à la haine anti-Tutsi par Abdoulaye Yerodia

 En 1998, Abdoulaye Yerodia Ndombasi, alors Ministre des Affaires étrangères de Laurent Désiré Kabila, tenait des discours très virulents, appelant les Congolais (...)

En 1998, Abdoulaye Yerodia Ndombasi, alors Ministre des Affaires étrangères de Laurent Désiré Kabila, tenait des discours très virulents, appelant les Congolais à "l’auto-défense", les encourageant à exterminer les populations congolaises et étrangères désignées comme agresseurs ou soutiens "infiltrés" des agresseurs – les rwandophones et les Tutsi (rwandais et congolais).

Mis en ligne par L’Agence d’information

 21/10/2013

Collaboration entre les forces génocidaires (FDLR) et la Brigade (...)

 "Tout d’abord, des commandants de la brigade d’intervention des rangs les plus élevés ont rencontré à plusieurs reprises leurs homologues des Forces (...)

"Tout d’abord, des commandants de la brigade d’intervention des rangs les plus élevés ont rencontré à plusieurs reprises leurs homologues des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) avec lesquels, d’après les informations crédibles, fiables et détaillées dont dispose le Gouvernement rwandais, ils ont évoqué différentes formes de collaboration tactique et stratégique. Leurs agissements, qui laissent entendre qu’ils favorisent l’un des groupes armés dont ils sont censés décourager les activités militaires, sont très préoccupants."

Mis en ligne par L’Agence d’information

 17/07/2013