Groupe congolais rwandophone vivant dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Ils se retrouvent essentiellement dans la province du Sud-Kivu, dans la zone proche de la frontière avec le Burundi.

Selon l’Observatoire de l’Afrique centrale, les Banyamulenge auraient quatre origines :

• un premier groupe originaire du Royaume du Rwanda avant la colonisation ;

• un deuxième en provenance du Burundi ;

• un troisième de Tanzanie ;

•un quatrième groupe composé d’esclaves issus de tribus locales (Bashi, Bafulero et Batetela) qui ont progressivement été incorporés comme membres à part entière.

Les Banyamulenge sont qualifiées de Tutsi. Mais tous ne se reconnaissent pas comme Tutsi, et généralement ils n’attachent pas la même importance qu’au Rwanda ou au Burundi à la signification politique de ce mot.

Mais, il n’en est pas de même de leur environnement congolais qui voient en eux des alliés du Rwanda et donc des traîtres potentiels ou avérés. Ils ne doivent cependant pas être confondus avec les réfugiés rwandais ayant fui la révolution sociale hutu du Rwanda.

source : Wikipedia

Les articles

Vers la guerre totale ?

 Les rafles de Goma sous les yeux de la MONUSCO dévoilent la convergence de forces locales, régionales et internationales autour de la solution militaire de (...)

Les rafles de Goma sous les yeux de la MONUSCO dévoilent la convergence de forces locales, régionales et internationales autour de la solution militaire de la crise dans l’Est de la RDC. Mobilisée par une idéologie raciale et par des intérêts obscurs, cette coalition vise le pouvoir de Kigali au risque d’une conflagration générale et d’une véritable épuration ethnique dans les Grands Lacs.

The round-ups in Goma which are proceeding in plain sight of MONUSCO reveal a convergence of local, sub-regional and international interests behind a military solution to the crisis in eastern DRC. Mobilized by a racial ideology and by unavowed objectives, this coalition is aimed at the government in Kigali, at the risk of a widespread conflagration and true ethnic cleansing in the Great Lakes.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 16/06/2013

Les rafles de Tutsi continuent à Goma

 Ethnic cleansing is still unfolding in Goma and eastern Congo. The local Tutsi, named banyamulenge, are whipped out of the national congolese army (FARDC), (...)

Ethnic cleansing is still unfolding in Goma and eastern Congo. The local Tutsi, named banyamulenge, are whipped out of the national congolese army (FARDC), as the arrest of men and women "looking as Tutsi" keep going on, under the eyes of Monusco.

Le nettoyage ethnique se poursuit à Goma et dans l’est-Congo. Les banyamulenge, Tutsi autochtones, sont mis à l’écart des forces armées congolaises (FARDC), et les arrestation d’hommes et de femmes "à l’apparence Tutsi" se poursuivent, sous les yeux des soldats de la Monusco.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 14/06/2013

Les habits neufs de l’empire
Guerre et désinformation dans l’Est du Congo

Acheter en ligne (Aviso éditions)


 En savoir plus