18/06/2013

Résolution 2098 (2013), adoptée par le Conseil de sécurité à sa 6943 eme séance, le 28 mars 2013.

La résolution 2098, rédigée par la France et adoptée le 28 mars dernier, prévoit la création d’une Brigade d’intervention spéciale sous l’autorité de la mission onusienne en République Démocratique du Congo (MONUSCO).

Cette brigade, dont l’objectif affiché serait de neutraliser les différents groupes armés présents au Kivu (M23, les FDLR, les Forces démocratiques alliées, l’APCLS, la LRA, les Forces nationales de libération (FNL), les divers groupes Maï Maï et les autres groupes armés), semble néanmoins avoir pour cible principale les combattants du M23.

Mis en ligne par L’Agence d’information
 18/06/2013
 http://lagencedinformation.com/027-resolution-2098-de-l-onu.html
Sauf mention contraire, droits de reproduction et diffusion autorisés selon la licence Creative Commons Attribution BY-SA 4.0

Les habits neufs de l’empire
Guerre et désinformation dans l’Est du Congo

Acheter en ligne (Aviso éditions)


 En savoir plus

PDF 84.1 ko

 res-2098-2013.pdf

Voir aussi

René Abandi : « La France est à la tête d’un axe qui prône la solution militaire (...)

 René Abandi est le ministre des Affaires étrangères du M23 et le chef de la délégation de son mouvement présente à Kampala, en Ouganda, où se déroulent les (...)

René Abandi est le ministre des Affaires étrangères du M23 et le chef de la délégation de son mouvement présente à Kampala, en Ouganda, où se déroulent les pourparlers de paix avec Kinshasa. Après l’avoir joint par téléphone à Nairobi, au Kenya, où il a été invité comme observateur du M23 à la réunion en cours de la conférence internationale de la région des Grands Lacs, il a bien voulu accorder une interview à l’Agence d’Information.

Cette haute personnalité de l’opposition politico-militaire au gouvernement de la République démocratique du Congo confirme l’engagement de son mouvement dans la recherche d’une voie pacifique pour un arrêt définitif des combats. Mais il dénonce en même temps la volonté de reprendre la guerre de la part de Kinshasa et de la MONUSCO.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 2/08/2013

RDCongo. Quand la Communauté Internationale comprendra-t-elle (ou mieux, (...)

 L’Agence d’information présente ici en exclusivité un document explosif. Il s’agit de la réflexion critique, signée par un pseudonyme, d’un officiel de la (...)

L’Agence d’information présente ici en exclusivité un document explosif. Il s’agit de la réflexion critique, signée par un pseudonyme, d’un officiel de la MONUSCO, la mission des Nations unies au Congo démocratique, sur l’attitude et les choix des acteurs internationaux de la crise congolaise. Tout en remettant en question pas mal d’idées reçues, le texte jette une lumière troublante sur les relations de Kinshasa avec ses partenaires et pose des questions brûlantes sur l’avenir d’un pays qui n’arrive pas à sortir d’une zone de hautes turbulences

The agence d’information presents an exclusive and explosive document. It is some critical thoughts, signed under a pseudonym, by an official of the MONUSCO, the mission of the United nations in the Democratic republic of Congo, and is about the attitude and the choices of the international protagonists of the Congo crisis.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 5/03/2015

ADF, FDLR : Les contrevérités de Mende

 Deux cartes officielles parvenues à l’Agence d’information dévoilent la désinformation gouvernementale sur les dossiers de Beni et du désarmement des FDLR (...)

Deux cartes officielles parvenues à l’Agence d’information dévoilent la désinformation gouvernementale sur les dossiers de Beni et du désarmement des FDLR

Two official maps have been sent to L’Agence d’information, that unveil the governmental misinformation about the Beni events and the disarmament of the DFLR

Mis en ligne par L’Agence d’information

 29/12/2014