Situation insurrectionnelle à Kinshasa et Goma ?

19/01/2015
19/01/2015

Insurrection in Kinshasa and Goma ?

Depuis l’aube, les villes de Kinshasa et de Goma sont en ébullition et manifestent contre le pouvoir et contre l’adoption frauduleuse d’une loi électorale visant le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila au delà des deux mandats établis par la Constitution. Suite à la répression féroce de la police qui tire à balles réelles sur tous ceux qui sont descendus dans la rue, les événements prennent la tournure d’une insurrection populaire.

Voir la page facebook de voicedafrique ainsi que la vidéo postée sur les réseaux sociaux :

Mis en ligne par L’Agence d’information
 19/01/2015
 http://lagencedinformation.com/083-situation-insurrectionnelle-a.html
Sauf mention contraire, droits de reproduction et diffusion autorisés selon la licence Creative Commons Attribution BY-SA 4.0

Les habits neufs de l’empire
Guerre et désinformation dans l’Est du Congo

Acheter en ligne (Aviso éditions)


 En savoir plus

Voir aussi

La brigade d’intervention de la Monusco au secours du M23 ?

 La dynamique des affrontements de ce mercredi 10 juillet, à Kanyaruchinya, met en exergue la faiblesse du régime congolais et les nombreuses contradictions (...)

La dynamique des affrontements de ce mercredi 10 juillet, à Kanyaruchinya, met en exergue la faiblesse du régime congolais et les nombreuses contradictions d’ordre militaire et politique inhérentes à l’opérationnalisation de la Brigade d’intervention établie par la résolution 2098 du Conseil de sécurité.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 11/07/2013

La terreur et l’imposture

 L’attitude belliciste et cynique du gouvernement congolais et de la France qui le soutient risque d’embraser la région des Grands Lacs. La seule possibilité (...)

L’attitude belliciste et cynique du gouvernement congolais et de la France qui le soutient risque d’embraser la région des Grands Lacs. La seule possibilité d’éviter l’internationalisation de la guerre à l’Est de la RDC demeure dans le maintien de la pression médiatique, diplomatique et militaire sur la coalition contre-nature qui réunit une partie des Nations Unies, l’armée congolaise et les forces génocidaires.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 3/09/2013