Mouvements de troupes et préparatifs guerriers au Kivu

20/06/2013
20/06/2013

Une attaque générale contre les positions du M23 pourrait bien être en train de se préparer. Ne remontent, toutefois que très peu d’informations. Sont évoqués des "experts français". On attend confirmation.

A general attack against the M23 zone could be unfolding. But very few news arrive. Some "french experts" are mentioned. We wait for confirmation.

On apprenait le 18 juin qu’il y aurait « des mouvements massifs des éléments armés de FDLR et FARDC partis dans la journée de Bambo et de Tongo avec pour mission d’attaquer Kalengera et Rumangabo ». « Une autre troupe de même composition, assistée d’experts Français » devait « tenter de contourner les positions avancées du M23 autour de Goma, pour déboucher vers Kibumba et traverser la frontière congolo-rwandaise afin d’aller déstabiliser le Rwanda »... [1]

Parlant toujours au futur, la même dépêche évoquait l’entrée en lice des forces sud-africaines, la South Africa National Defence Force (SANDF), supposée « faire effectuer à ses avions, les vols de reconnaissance, cette nuit du 18 au 19 Juin ».

Notre correspondant à Goma confirme qu’il y a eu de nombreux vols d’hélicoptères, le 19 en fin de journée : « Ça circule grave »

Dans le silence général des médias, que ce soit pour démentir ou pour confirmer ces informations, on apprenait à Kinshasa qu’« une dizaine d’éléments du M23 ont été tués » ainsi que c’était déjà annoncé la semaine dernière de façon infondée. Cette dépêche ajoute que la « circulation est restée bloquée depuis ce lundi 17 juin entre Rutshuru centre et Rubare sur la route vers Goma » – ce qui laisse entendre que les mouvements de troupes dénoncés pourraient bien avoir eu lieu. [2]

D’autre part, on apprenait que se seraient produit de « brefs combats d’une rare violence entre les combattants Maï-Maï des Forces de la défense des intérêts du peuple et un convoi des rebelles éléments du M23 ».

Ainsi, en dépit des pourparlers de Kampala, ce serait un front composé des forces offensives des Nations unies alliées aux FARDC, aux forces génocidaires (FDLR), et auxquelles il faudrait ajouter les redoutables Maï Maï, qui se mettrait en position pour attaquer le M23.

On attend confirmation.

[Source : l’Agence d’Information - dépêche n°5]

Mis en ligne par L’Agence d’information
 20/06/2013
 http://lagencedinformation.com/011-mouvements-de-troupes-et.html
Sauf mention contraire, droits de reproduction et diffusion autorisés selon la licence Creative Commons Attribution BY-SA 4.0

Les habits neufs de l’empire
Guerre et désinformation dans l’Est du Congo

Acheter en ligne (Aviso éditions)


 En savoir plus

Voir aussi

Le tournant de Kingakati

 Lundi 25 août, la réunion de la majorité présidentielle (MP), dans la ferme du chef de l’Etat de la République démocratique du Congo, a établi la démarche pour le (...)

Lundi 25 août, la réunion de la majorité présidentielle (MP), dans la ferme du chef de l’Etat de la République démocratique du Congo, a établi la démarche pour le maintien au pouvoir de ce dernier, avant l’échéance de son deuxième et dernier mandat en 2016. Il n’est plus question d’un simple maquillage de la Constitution, mais d’un projet véritable de rédaction d’un nouveau texte fondamental qui devra être approuvé par voie référendaire.

Monday, August 25, the meeting of the Presidential Majority (MP), on the farm of the Head of State of the Democratic Republic of Congo, establishing the process to maintain the power of the latter, before the end of his second and final term in 2016 is no longer a question of a simple makeup of the Constitution, but a real project on drafting a new basic text to be approved by referendum.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 29/08/2014

RDC Congo Louis Michel vote Mukwege

 A l’approche de 2016, la sortie de la scène politique de Joseph Kabila n’est pas le seul enjeu pour les populations congolaises en quête d’un grand changement. (...)

A l’approche de 2016, la sortie de la scène politique de Joseph Kabila n’est pas le seul enjeu pour les populations congolaises en quête d’un grand changement. Il faudra aussi bien faire échec à toute tentative d’imposer à nouveau au pays un président qui ne travaillera que pour les intérêts de son clan et de ses parrains étrangers en course pour l’accès facile aux ressources de la RDC

As we are approaching 2016, Joseph kabila’s exit of the political scene is not the only stake for the congolese populations, looking for a big change. There will have to be a fight to avoid a new president that will only work for his clan’s and foreign godfather’s interests, for an easy access to the DRC’s ressources

Mis en ligne par L’Agence d’information

 5/04/2015

Le Colonel Epenge gagne son procès contre les “combattants”

 Un responsable du M23, le colonel Epenge, se voyait menacé, à Paris, par des militants congolais qui se qualifient eux-mêmes de “combattants”. Ayant échappé, (...)

Un responsable du M23, le colonel Epenge, se voyait menacé, à Paris, par des militants congolais qui se qualifient eux-mêmes de “combattants”. Ayant échappé, en décembre 2012, à une intimidation lourde où ceux-ci tentaient de forcer la porte de son domicile, il a réussi à faire condamner son principal agresseur devant le Tribunal de Bobigny.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 4/07/2013