Les articles

"Cette guerre dont la France est le porte-étendard"

 Le scandale des bombardements de la ville de Goma et du territoire rwandais par les FARDC demeure impuni, et l’Onu ne s’alerte pas de la mise hors jeu par la (...)

Le scandale des bombardements de la ville de Goma et du territoire rwandais par les FARDC demeure impuni, et l’Onu ne s’alerte pas de la mise hors jeu par la RDC de l’organisme chargé de contrôler les actions militaires transfrontalières. La France se retrouve à la direction des opérations, n’hésitant pas à mobiliser les forces génocidaires rwandaises auxquelles elle est alliée depuis plus de vingt ans.

The scandal of the bombing of the city of Goma and Rwanda by the FARDC remains unpunished, and the UN does not alert the retirement set by the DRC of the body to monitor cross-border military actions. France finds itself in the lead, and does not hesitate to mobilize the Rwandan genocidal forces which it’s allies since over twenty years.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 3/09/2013

La terreur et l’imposture

 L’attitude belliciste et cynique du gouvernement congolais et de la France qui le soutient risque d’embraser la région des Grands Lacs. La seule possibilité (...)

L’attitude belliciste et cynique du gouvernement congolais et de la France qui le soutient risque d’embraser la région des Grands Lacs. La seule possibilité d’éviter l’internationalisation de la guerre à l’Est de la RDC demeure dans le maintien de la pression médiatique, diplomatique et militaire sur la coalition contre-nature qui réunit une partie des Nations Unies, l’armée congolaise et les forces génocidaires.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 3/09/2013

Les bombes de Goma

 Après deux jours de combats, la coalition FARDC/FDLR a dû se replier loin de la ligne du front. Encore ce matin, un obus est tombé sur Goma en tuant une (...)

Après deux jours de combats, la coalition FARDC/FDLR a dû se replier loin de la ligne du front. Encore ce matin, un obus est tombé sur Goma en tuant une femme. Sur les origines de ces frappes meurtrières les déclarations sont divergentes et le M23 fait appel au Secrétaire général de l’ONU pour une enquête internationale indépendante.

After two days of fighting, the coalition FARDC / FDLR had to retreat away from the frontline. Just this morning, a shell fell on Goma, killing one woman. On the origins of the deadly strikes statements are divergent and the M23 calls the Secretary General of the UN for an independent international investigation.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 24/08/2013

Un exemple de la confusion entretenue au Kivu

 Ci-dessous un document : il s’agit d’un article de Radio Okapi, l’agence d’information de l’ONU spécialisée sur la crise des Grands Lacs. A relever la légende de (...)

Ci-dessous un document : il s’agit d’un article de Radio Okapi, l’agence d’information de l’ONU spécialisée sur la crise des Grands Lacs. A relever la légende de la photo qui illustre cet article, qui incrimine le M23 alors que l’article rend compte des déplacements de population qui sont le résultat d’affrontements entre FDLR et Maï Maï. Dans la légende de la photo, le M23 est simplement substitué aux FDLR. De même, le titre de l’article parle de "rebelles rwandais" laissant planer l’ambiguïté, le M23 étant généralement qualifié de "rebelles", et associés au Rwanda. Le glissement sémantique est subtil, mais caractéristique du traitement de l’information dans cette affaire du Kivu.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 18/08/2013

L’ONU aux côtés des forces génocidaires

 L’ONU prend la relève de la coalition FARDC-Forces génocidaires repoussée par le M23. Et annonce l’offensive contre le M23, dont les conséquences pourraient (...)

L’ONU prend la relève de la coalition FARDC-Forces génocidaires repoussée par le M23. Et annonce l’offensive contre le M23, dont les conséquences pourraient être létales pour les populations déjà victimes du génocide de 1994.

The UN takes over from coalition FARDC-FDLR genocidal pushed back by the M23, and announces an offensive against the M23. The consequences could be lethal for people already suffering from the 1994 genocide.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 31/07/2013

L’ONU déclare la guerre

 L’ONU a donné un ultimatum au M23 de déposer les armes sous 48 heures, soit avant jeudi 16 heures, après quoi la brigade offensive constituée de Tanzaniens et (...)

L’ONU a donné un ultimatum au M23 de déposer les armes sous 48 heures, soit avant jeudi 16 heures, après quoi la brigade offensive constituée de Tanzaniens et de Sud-africains pourraient intervenir aux côtés des FARDC associées aux FDLR et Maï-Maï.

The UN has given an ultimatum to the M23 to disarm within 48 hours, before Thursday at 4pm, after which the "offensive brigade" with Tanzanians and South Africans could intervene alongside the FARDC and FDLR associated with Mai-Mai.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 31/07/2013

Les habits neufs de l’empire
Guerre et désinformation dans l’Est du Congo

Acheter en ligne (Aviso éditions)


 En savoir plus

Articles référencés

Date / site internet

Une nouvelle campagne de l&#039 ;ONU vise à faire entendre la (...)

© Unsplash/Lewis Parsons Une jeune militante pour le climat prend part à une (...)

© Unsplash/Lewis Parsons Une jeune militante pour le climat prend part à une manifestation à Toronto, au Canada. (photo d'archives) Les Nations Unies ont donné le coup d'envoi mercredi d'une campagne (...)

 13/05/2022